Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Magistère amiens

Magistère est une plateforme mise en place par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans le cadre d’une formation en ligne en vue de différentes approches pédagogiques. Le dispositif s’inscrit dans le cadre de la loi de programmation et d’orientation pour la refondation de l’Ecole de la République du 6 juillet 2013. Ceci, avec pour ambition de « faire entrer l’Ecole dans l’ère du numérique ».

Un projet d’envergure nationale, magistère amiens s’adresse aux enseignants du premier et du second degré. C’est une formation hybride qui ordonne des sessions de formation en présentiel et des temps de formation à distance basés sur des supports numériques. Il existe différentes modalités pour la formation : exercices d’auto-évaluation, préparation collective de séquence, classes virtuelles, vidéos et analyse de séquences pédagogiques. Mais magistère évolue et répond aux besoins des enseignants. La plateforme permet également aux enseignants de suivre des parcours en auto-formation.

Vers une refondation sans formation

Dans l’éducation nationale, depuis des années, les budgets de formation continue ont été alloués dans le but de faire fonctionner le système éducatif. On a ainsi vu se tarir l’offre dans le secondaire. La formation continue dans le premier degré propose un volet d’heures annualisées. Ainsi, les formations deviennent obligatoires. Toutefois, des critiques sont attendues sur leur adéquation et leur qualité aux choix et besoins  imposés par la hiérarchie. Selon le Snpi Fsu, la formation n’était plus assurée dans plusieurs circonscriptions, au premier trimestre de l’année scolaire 2013-2014. Les stages n’ont plus lieu ou encore se limitent aux formations institutionnelles.

C’est dans ce contexte que Peillon décide de mettre en place un service numérique qui va proposer une formation à distance. La refonte des obligations de service des enseignants suite à une négociation des syndicats en 2013 a donné lieu à la création de la plateforme Magistère. Une offre de formation variée sur support numérique. Une formation continue en adéquation avec le budget existant. Une refondation, selon Vincent Peillon, qui concernera tous les enseignants.

Magistère : les principes de base

Magistère est un dispositif de formation continue des enseignants qui définit les obligations de service des enseignants du 1er degré :

  • Pourquoi magistère? :

Il s’agit de proposer un dispositif de formation continue des enseignants qui utilise des supports numériques au cours de sessions de formation à distance interactives et encadrées par des formateurs :

  • Pour redéfinir les obligations de service des professeurs des écoles, avec au moins 9 sur les 18 heures consacrées à l’animation pédagogiques, ainsi qu’à des actions de formation continue qui doivent être dédiées sur support numérique
  • Pour enrichir et amplifier les initiatives élaborées dans le cadre de la formation continue des cadres, ainsi que des enseignants du 1er et du 2nd degré

 

  • C’est quoi magistère :
  • Une offre de parcours nationaux mis à disposition des équipes de formation en académie
  • Une plateforme d’e-learning agencée en domaines académiques qui facilitent le partage des parcours
  • Un réseau national organisé qui repose sur un groupe national et des correspondants académiques. Ce réseau accommode la mutualisation des bonnes pratiques et de parcours
  • Un dispositif accessible sur tout le territoire français et où chaque académie dispose d’une autonomie pour la conception des parcours et la mise en œuvre des formations
  • Un dispositif de formation novateur au service des enseignants.

 

  • Comment ?

Les formations Magistère sont consignées dans le cadre des plans de formation. En fonction de chaque département, les inscriptions se font sans candidature pour les publics désignés, en candidature collective ou en candidature individuelle.

Les formations magistère amiens proposent plusieurs modalités à savoir :

  • Synchrone :
  • Des réunions en présentiel
  • Des réunions en ligne sous forme de classes virtuelles
  • Asynchrone :
  • Collaboration, mutualisation, partage, échanges
  • Autoformation sur supports médiatisés

Les sessions de formation sont organisées selon un calendrier, y compris pour les phases asynchrone, afin de permettre les échanges entre pairs. I faut noter que chaque formation est conduite par un ou plusieurs formateurs.

La plateforme et son principe

Le dispositif est porté par le ministère de l’éducation nationale DGESCO – direction générale de l’enseignement scolaire, bureau de la formation. Avec magistere amiens, il est possible de déléguer la gestion des parcours au plus près des équipes de formation grâce à la mise en place d’un gestionnaire de formation spécifique pour chaque entité. Il est chargé d’inscrire les formateurs et de déployer les parcours.

La première version de la plateforme est attribuée en octobre 2013 et connaitra une évolution au fur et à mesure des développements. Le principe est le suivant :

Chaque académie dispose de son domaine propre, autrement dit, une instance qui lui permet de :

  • Organiser et archiver ses parcours
  • Partager, contribuer à l’offre nationale
  • Mettre en œuvre ses actions de formation
  • Produire ses propres parcours
  • Puiser dans une offre nationale de parcours

Organisation des domaines

Le magistère est organisé en domaines. Ainsi, chaque académie dispose d’un domaine sur lequel elle a la responsabilité et la maitrise des contenus. La direction générale de l’enseignement scolaire, l’école supérieure de l’éducation nationale et la commission nationale du débat public disposent également d’un domaine.

Sur chaque domaine, les parcours peuvent être partagés, produits, archivés et mis en œuvre sous forme de formations. Chaque domaine est localement administré par un administrateur académique qui sera également assisté de gestionnaires de parcours qui ont délégation pour une sous-partie du domaine.

Chaque domaine est ajusté avec une offre de parcours mutualisés nationalement et qui rassemble à la fois les parcours issus des académies et les parcours nationaux.

Magistère et offre de parcours

La production d’un parcours de formation est une activité complexe et longue. Magistère conforte la mutualisation des parcours de formation au niveau national. Cette mutualisation est réalisée selon deux offres complémentaires, l’offre nationale et l’offre inter académique :

  • L’offre nationale

Le ministère a pour objet de produire les parcours qui accompagnent les projets nationaux. Une vingtaine de parcours seront produits pour mettre en œuvre la formation des enseignants du 1er degré. Les parcours sont régis par un cahier des charges commun. L’équipe en charge de la conception est composé de :

  • Une équipe d’accompagnement e-formation (consultants DGESCO e-formation et consultants externes
  • Un chef de projet en charge de la conduite de la conception et d’une équipe auteur (conseillers pédagogiques, inspecteurs de l’éducation nationale)
  • Un comité de pilotage (IGEN et DGESCO) en charge de l’expertise et de la commande des contenus

Cette offre sera progressivement complétée par des parcours commandés auprès des partenaires ou produits en interne.

  • L’offre inter académique

Les académiques peuvent concevoir des parcours qui correspondent à leurs besoins. Ces derniers doivent répondre aux attentes institutionnelles. Une expertise académique est en charge de garantir la qualité de leur contenu. Sous la responsabilité d’un inspecteur de l’éduction nationale de l’académie conceptrice, chaque parcours peut être mis à disposition des académies.

La place de la hiérarchie dans une formation à distance

Magistère puise ses sources dans les réalisations de Pairformance, un dispositif de formation continue mutualisée plus ancien. En se connectant depuis le lieu de leur choix, les enseignants disposent d’une grande liberté d’organisation pour suivre les formations. La durée de formation retranchée au titre de l’inscription dans un parcours de formation est fixée de manière forfaitaire. Elle convient à la durée annoncée au parcours 3, 6 ou 9 heures. Magistère permet, ainsi, de faciliter l’adhésion des enseignants à la formation.

Avec magistère, chaque parcours dispose d’une structure propre, mais les parcours sont organisés de manière récurrente afin de garantir un meilleur repérage, une cohérence d’ensemble et faciliter leur adaptation par les utilisateurs que sont les enseignants et les formateurs.

Magistère et liberté de choix

Magistère n’est pas un outil d’autoformation. Il s’agit bien d’un dispositif destiné aux formateurs. Il appartient selon le ministère, « il appartient aux inspecteurs de l’éducation nationale de définir les priorités de formation pour leur circonscription, sur la base des besoins qu’ils identifient ou de ceux exprimés par les personnels et des priorités académiques ». Autrement dit, les enseignants d’une circonscription ne sont pas en mesure de s’inscrire à la formation de leur choix. Ils sont dans l’obligation de suivre la ou les formation (s) retenue(s) par leur inspecteur de l’Education nationale. Selon la circonscription, certaines sont très souples, d’autres imposent leur choix. Au final, la liberté destinée aux enseignants se résume seulement au lieu de connexion au dispositif.

Les commentaires sont fermés.