Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 décembre 2009

2010 déjà !

L'année 2009 des Mardis du doc s'est terminée avec une très bonne soirée le 8 décembre dernier, le film de Catherine Egloffe ayant suscité un débat passionnant autour de la question "comment filmer le réel ?"

L'équipe des Mardis du doc vous souhaite à tous de terminer l'année dans la douceur, avec tous nos voeux pour une année 2010 riche et harmonieuse, pleine d'images et de questionnements !

Après les traditionnelles fêtes nous attaquerons une très belle programmation pour l'année 2010, dont voici déjà les 3 premiers rendez-vous :

>>> Mardi 12 janvier : "Où sont nos amoureuses" de Robin Hunzinger (voir ci-dessous)

>>> Mardi 2 février : première projection du mini-cycle autour des portraits d'écrivains avec "Le Clézio entre les mondes" de François Caillat et Antoine de Gaudemar

>>> Mardi 9 mars : Ecrire (Marguerite Duras) de Benoît Jacquot

Nous serons donc heureux de vous retrouver

Mardi 12 janvier à 20h30

IECA, 10 rue Michel Ney - Nancy

Entrée libre


Projection de "Où sont nos amoureuses" de Robin HUNZINGER 52 mn / 2006 /France - Real Productions

en présence du réalisateur

Emma et Thérèse, étudiantes puis enseignantes dans les années 30, tentent de construire, ensemble, une vie à la fois engagée et amoureuse.
Mais leur émancipation se transforme en apprentissage douloureux puis en épreuve du feu. Après leur rupture, Emma, mariée, vit dans une Alsace annexée par l’Allemagne nazie, Thérèse, communiste militante, s’engage dans la Résistance et anime un réseau en Bretagne. Elle meurt en 1943, torturée par la Gestapo.

A partir de leur correspondance, et de documents d’archives, le petit-fils d’Emma rassemble les morceaux brisés de ces deux vies, et revient sur le destin des deux femmes en le replaçant dans le contexte historique de l’entre deux guerres, puis de l’occupation en France.

 

OU SONT NOS AMOUREUSES.jpg

Pour en savoir plus :

sur le film : http://fr.wikipedia.org/wiki/O%C3%B9_sont_nos_amoureuses#...

sur Thérèse Pierre, communiste résistante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9r%C3%A8se_Pierre

et le scénario complet, plus des photos sur : http://www.larevuedes ressources.org/spip.php?article1065

 

 

 

 

 

30 octobre 2009

les ouvrières nous parlent

Pour cette dernière séance des Mardis du doc 2009, nous avons le plaisir d'accueillir le magnifique film de Catherine EGLOFFE

 

"Ouvrières, elles parlent de leur travail, je regarde"

38 mn / 2008/ France

Mardi 8 décembre à 20h30

IECA rue Michel Ney - Nancy

Entrée libre

 

1 Main et fil.jpg

Catherine Egloffe a interviewé 24 ouvrières du textile. Elle leur a demandé de décrire leur travail, puis les a filmées devant leur métier à tisser.
C’est surtout les mains des femmes qui sont filmées, donnant à voir le geste, seul, dans son attachement à la machine. C’est ce qui n’a pas été automatisé, ce qui resterait de l’humain, mais qui se trouve incorporé au travail de la machine.
Le bruit des machines gêne la compréhension, mais c’est là la dureté de l’usine, ainsi partagée par le spectateur : c’est bruyant, les positions sont pénibles, il fait très chaud.

Le travail de Catherine Egloffe s’articule autour de la distance entre les regards - celui des femmes et le sien - , autour de la distance à l’autre. Avec l’intervention de la caméra, du montage, quelque chose est perdu mais aussi se recompose. Ce film vient parfaitement prendre sa place dans le questionnement que nous proposons à chacune des séances de ce cycle : comment filmer le réel ?

Le parti pris formel augmente encore la force du propos. Les images des machines à l’arrêt, implacables dans leur silence, alternent avec les paroles des femmes, occultées par le bruit assourdissant des machines en fonction. Tout est dit.

Ce travail a été réalisé dans les Vosges, en 2007 dans le cadre d’une carte blanche, à l’initiative de la Délégation régionale aux droits de la femme et à l'égalité en Lorraine. Christine Masanet, photographe, participait au projet. Elle a réalisé 21 diptyques, avec le portrait des femmes et leur univers visuel et quotidien au travail. Vidéo et photos peuvent se donner à voir en installation. Ici, seul le film est projeté.

La soirée se déroulera comme à l'accoutumée en présence de la réalisatrice. Le sujet du film et sa forme nous promettent un riche débat, ne le manquez pas !

Un coup d'oeil sur le site de la réalisatrice : http://www.catherineegloffe.net

 

18 septembre 2009

joli mois d'octobre

Ne manquez pas la diffusion du magnifique film

"Les dormants"

de Pierre-Yves Vandeweerd

dans le cadre des Mardis du doc

le mardi 13 octobre à 20H30 à l'IECA, en présence du réalisateur, comme d'habitude !

> Voici un petit résumé, histoire de vous mettre en appétit :

En convoquant des dualités qui nous sont familières (vie / mort, noir et blanc / couleur, ombre / lumière, étrange / familier, Europe / Afrique…), PYW explore l’espace indicible qui existerait entre les vivants et les morts. Naissance de sa fille superposée au décès de sa grand-mère, pierres tombales dont les épitaphes dialoguent encore avec les vivants, rituels africains où les dormants cherchent à rencontrer les âmes des morts, lettre d’une femme à son mari disparu … En quatre séquences obéissant à une habile progression, PYW nous convie à un voyage sensible, une expérience intime, qui résonne en nous bien longtemps après que les lumières de la salle se soient rallumées.

> deux visuels qui vous donnent une idée de ce qui vous attend

en couleur

fenetre lettre.jpg

 

 

 

 

et en noir et blanc

mains gdmère.jpg

 

 

 

 

> et pour les plus curieux, le communiqué de presse : communiqué.doc

> film en tournée du 14 septembre au 30 octobre, en France et en Belgique

A tous les contemplatifs, les amoureux du noir et blanc, de la couleur, des photographies qui ont du grain, des épouvantails qui s'agitent dans le vent, des lettres jetées comme des bouteilles à la mer, des vieux cimetières, de la vie, du cinéma, du documentaire, du documentaire qui ne ressemble pas à du documentaire, à tous ceux-là et aux autres aussi : Les dormants est un film à ne pas manquer.  Une date à noter dès maintenant dans votre agenda !

 

16 avril 2009

La Chine est encore loin

Pas de Mardi du doc en avril (nous avons remarqué que la présence de la Foire attractive sur le Cours Léopold et les problèmes de stationnement qui en découlent ont un effet rédhibitoire sur nos spectateurs potentiels !), mais nous nous rattrapons en mai avec un film magnifique à ne pas manquer :

 

En avant-première :

en présence du réalisateur

La Chine est encore loin

de Malek Bensmaïl

120 minutes - Sortie Nationale en janvier 2010

le mardi 12 mai 2009 à 20h30

à l'IECA 10 rue Michel Ney - Nancy

Entrée libre

instituteur.png

Le 1er novembre 1954, près de Ghassira, un petit village perdu dans les Aurès, un couple d’instituteurs français et un notable algérien sont les premières victimes civiles d’une guerre de sept ans qui mènera à l’indépendance de l’Algérie. Plus de 50 ans après, Malek Bensmaïl revient dans ce village devenu malgré lui « le berceau de la révolution algérienne », pour y filmer ses habitants au fil des saisons. Entre présent et mémoire, une chronique de l’Algérie profonde qui nous questionne directement.

Enfantscarcasse.JPG

Il y a chez Malek Bensmaïl une volonté d’enregistrer la mémoire contemporaine de son pays et de faire du documentaire un enjeu de démocratie.

mains.jpg

Plus d'infos : NOTE INTENTION MB.doc

 

 

 

Voir le site http://www.tadrart.com