Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 octobre 2006

Une nuit à Sarajevo / Rencontre avec HERVE NISIC

medium_mois_du_doc_2006.jpg
 

Le premier rendez-vous de la nouvelle saison des MARDIS DU DOC se fera dans le cadre du "mois du film documentaire" mardi 7 novembre à 20h30 à l'I.E.C.A. (rue Michel Ney à Nancy). L'entrée est libre.

Une soirée qui sera dediée à la guerre de Bosnie et plus généralement articulée autour du thème "filmer la guerre".

Au programme, trois films courts et une rencontre :

 

JE VOUS SALUE SARAJEVO de Jean-Luc GODARD et Anne-Marie MIEVILLE / 2mn / 1993 / France (ECM Records)

Une évocation de la civilisation en Europe et de la guerre en Bosnie d’après une photo de guerre de Ron Haviv et Luc Delahaye.

« Il y a la règle et il y a l'exception. Il y a la culture qui est de la règle, et il y a l'exception qui est de l'art. […] Il est de la règle de vouloir la mort de l'exception. Il sera donc de la règle de l'Europe de la culture d'organiser la mort de l'art de vivre qui fleurit encore. » JLG dans Je vous salue Sarajevo


UN PONT SUR LA DRINA de Xavier LUKOMSKI / 18 mn / 2005 / Belgique

De la guerre en Bosnie, on se souvient surtout des noms de villes comme Sarajevo, Mostar, Bihac, Tuzla, Gorazde… et d’un massacre à Srebrenica. Mais de Visegrad, on ne se souvient pas. Visegrad existe pourtant. C’est une ville de Bosnie orientale, avec un pont. Un pont symbolique et majestueux.

L’horreur d’un témoignage sur les atrocités commises pendant le conflit en Bosnie. Face à la violence du témoignage sonore et comme pour s’y confronter, le tenir à distance tout en lui donnant la parole, Xavier Lukomski a voulu l’image d’un pont. Et l’image d’un pont, c’est l’image d’un lien. Une image symboliquement forte. Un pont enjambe le cours d’un fleuve, d’une vie, d’un récit. Il relie deux rives, deux paroles, deux regards. Il affirme la permanence d’une rencontre.

> Voir aussi www.cinergie.be

Prix du meilleur court métrage au festival PUNTO DE VISTA (Pampelune - Espagne) en février 2006



LA HAUTEUR DU SILENCE de Hervé NISIC / 28 mn / 1995 / France

>> En présence du réalisateur

Sarajevo en 1995. La population civile de la ville est assiégée. La 4ème année du siège commence. Ecoeurés par le double langage qu'on utilise envers eux, les habitants de Sarajevo n'ont plus que le silence pour s'exprimer.

« Les habitants de la Bosnie ne nous croient plus. Nos paroles leur semblent vaines, leurs appels inutiles. Ils n'ont plus envie de raconter leur histoire. Leur regard cependant en dit long. Sommes nous encore capables de le soutenir ? Cette résonance de toute l'histoire de nos relations à la cause bosniaque qui se perçoit dans ce regard est un exercice salutaire de réflexion pour nous tous. Les Bosniaques ne veulent pas de notre pitié. Ils nous placent en face de nos responsabilités, de nos déclarations. Leur silence nous remue plus que tous les mots, sa hauteur est à la mesure de la gêne que nous ressentons. C'est peut-être la seule base possible pour un nouveau dialogue. »

> Voir aussi http://herve.nisic.free.fr

 

Une soirée proposée par les Yeux de l’Ouie et la SAFIRE Lorraine

Avec la complicité des artistes, de ECM Records (D) et de Wallonie Image Production (B)

Avec le soutien de la DRAC Lorraine, du Conseil Régional de Lorraine, de l’Institut Européen du Cinéma et de l’Audiovisuel et du Conservatoire Régional de l’Image.

Nouvelle saison des MARDIS DU DOC

En 2005, trois associations
  • la SAFIRE Lorraine, association de réalisateurs lorrains

  • ADDOC, association nationale de documentaristes

  • LES YEUX DE L’OUIE, réseau de diffusion d’art vidéo et cinéma expérimental

unissent leurs énergies et leurs enthousiasmes pour mettre en place un cycle de projections consacré au documentaire de création et tourné vers la rencontre avec les réalisateurs : « les Mardis du doc » sont nés.

Un comité de sélection, composé de trois membres de la SAFIRE et de trois membres des Yeux de l'Ouie recherche, visionne et choisit les films. Les films sélectionnés sont des œuvres rares, peu ou pas montrées à la télévision et la présence des réalisateurs pemet à chaque fois un riche débat. Un pot amical inaugure et clôture chaque soirée.

La première saison aura vu la venue de Arnaud Soulier et Sabrina Malek (Un monde moderne), Laurent Hasse (Sur les cendres du vieux monde) et Pierre Villemin (Mémoire carbone), Gaël Lépingle pour une soirée consacrée à Guy Gilles, cinéaste disparu, François Caillat (L’Affaire Valérie) et Sergeï Loznitsa (La Fabrique et Paysages).

Pour cette deuxième saison, un programme riche qui commence avec la venue d’Hervé Nisic le mardi 7 novembre et dont le calendrier détaillé sera très bientôt disponible dans ces pages. N’hésitez pas à vous tenir au courant régulièrement !

 
Un grand merci aux partenaires qui permettent à ce cycle d’exister : les artistes, les distributeurs, la DRAC Lorraine, le Conseil Régional de Lorraine , l’Institut du Cinéma et de l’Audiovisuel et le Conservatoire Régional de l’Image.

A très bientôt,

Eve CHAMBROT pour Les Yeux de L'Ouïe